AMICALE LOISIR PETANQUE PUYBEGON : site officiel du club de pétanque de PUYBEGON - clubeo

2016, année exceptionnelle pour les équipes de France

27 décembre 2016 - 00:55

2016, année exceptionnelle pour les équipes de France

Dans l’année qui vient de s’écouler, et qui se termine avec les Championnats du Monde Seniors à Antananarivo (Madagascar) début décembre, les équipes de France ont particulièrement brillé lors des épreuves européennes. Dans toutes les catégories, la France a su ramener des médailles d’or. Sur les 10 épreuves, la France est montée sept fois sur la plus haute marche du podium, faisait de 2016 un cru exceptionnel...

C’est ainsi depuis toujours. Lorsque la France gagne, c’est normal. Lorsque les Françaises ou les Français s’inclinent, c’est scandaleux. La pétanque, née officiellement à La Ciotat en 1907, est française. Dès lors, rien n’est pardonné aux malheureux défenseurs du drapeau tricolores dans les compétitions internationales. Au premier faux pas, chacun y va de son commentaire acerbe. Mais il convient de souligner que les Brésiliens subissent la même injustice avec le football, bien que ce sport soit né en Europe, et les Anglais la même pression avec le rugby. C’est le prix à payer lorsqu’on domine une discipline.

DSC 0556 

EQUIPE DE FRANCE FEMININE : Angélique COLOMBET – Anna MAILLARD – Ludivine D’ISIDORO – Cindy PEYROT

Au début du mois de septembre, les françaises se rendaient en Slovaquie pour les Championnats d’Europe Féminins. Défaites en 2014, les tricolores ont pris leur revanche et obtenu une médaille d’or avec la manière. Pendant que Cindy Peyrot, pour sa première dans cette catégorie, ramenait une médaille de bronze en tir de précision.

Championnes Europe Espoirs F 

EQUIPE DE FRANCE ESPOIRS FEMININES : Audrey BANDIERA - Alison RODRIGUEZ - Cindy PEYROT - Caroline BOURRIAUD

DSC 0463 

EQUIPE DE FRANCE ESPOIRS MASCULINS : Thibault VAILLANT - Guillaume MAGIER - David DOERR - Mickaël BONETTO


Fin septembre, tous les staffs ont pris la direction de l’Espagne, avec les épreuves Europe Espoirs Masculin et Féminin. En triplette, c’est un « carton plein » pour la France. Deux médailles d’or ! En Masculin, les Espagnols ont cédé en finale à domicile et les français ont effacé le revers de 2015. Chez les féminines, bien que l’équipe ait été légèrement modifiée, les françaises ont confirmé leur domination dans la catégorie. Les françaises ont d’ailleurs particulièrement réussi leur week-end puisque Cindy Peyrot a obtenu l’or également en tir de précision.

Monaco jeunes

EQUIPE DE FRANCE JEUNES : Joseph "Tyson" MOLINAS - Delson BOULANGER - Lucas DESPORT - Théo BALLIERE

Fin octobre, les Jeunes avaient rendez-vous à Monaco pour les Championnats d’Europe. Là encore, la France a plus que briller avec deux médailles d’or acquises. L’une en triplette, l’autre en tir de précision pour Tyson Molinas. La France conserve ainsi sa mainmise sur l’épreuve depuis 2012.

EQUIPE DE FRANCE INDIVIDUEL MASCULIN ET FEMININ : Henri LACROIX / Audrey BANDIERA
Enfin, 2016 marquait la création des Championnats d’Europe Individuels Senior et Féminin. Nouvelle réussite française en Suède début novembre avec la médaille d’or d’Henri Lacroix chez les hommes et la médaille de bronze pour Audrey Bandiera chez les femmes.

EQUIPE DE FRANCE SENIORS : Henri LACROIX – Philippe SUCHAUD – Bruno LE BOURSICAUD – Dylan ROCHER / Tir de Précision : Bruno LE BOURSICAUD


Invaincue depuis 2001 avec des effectifs différents, la France a connu la fin de sa dmoniation dans la catégorie Seniors cette année. A Madagascar ce week-end, l’équipe de France s’est inclinée en demi-finale face au Bénin, obtenant une médaille de bronze. Dans l’épreuve de tir de précision, Bruno Le Boursicaud, lui-aussi tenant du titre, a cédé en finale face au Cambodge, ramenant une médaille d’argent. Quatre années s’étaient écoulées depuis les derniers Championnats du Monde, à l’évidence avec une finale cent pour cent africaine, les lignes ont bougé. Avec deux médailles sur deux possibles, la France réalise une performance dont beaucoup de nations rêveraient, mais qui restera une déception au vu des résultats passés dans cette catégorie.« C’est vraiment une pression supplémentaire d’être français dans une compétition internationale. Je pense que le public ne se rend pas vraiment compte de ce que cela représente. Nous avons tout le monde contre nous, les autres nations ont pour seul objectif de nous battre. C’est leur motivation. Les Championnats d’Europe sont parfois dénigrés dans les commentaires, et sont qualifiés de ‘faciles’. C’est d’abord un manque de respect de dire les choses comme ça et puis c’est inexact. Il est évident que le niveau européen n’est pas homogène, il faut le reconnaître. Mais être champion d’Europe, ça signifie battre les Espagnols, les Italiens, les Belges et d’autres nations qui s’améliorent année après année, ça n’est pas fait d’avance, c’est tout simplement la définition du sport.


Henri portrait1 

« C’est vraiment une pression supplémentaire d’être français dans une compétition internationale. Je pense que le public ne se rend pas vraiment compte de ce que cela représente. Nous avons tout le monde contre nous, les autres nations ont pour seul objectif de nous battre. C’est leur motivation. Les Championnats d’Europe sont parfois dénigrés dans les commentaires, et sont qualifiés de ‘faciles’. C’est d’abord un manque de respect de dire les choses comme ça et puis c’est inexact. Il est évident que le niveau européen n’est pas homogène, il faut le reconnaître. Mais être champion d’Europe, ça signifie battre les Espagnols, les Italiens, les Belges et d’autres nations qui s’améliorent année après année, ça n’est pas fait d’avance, c’est tout simplement la définition du sport.

Concernant notre Championnat du Monde à Madagascar, c’est évidemment une grosse déception pour nous. Cette défaite en demi-finale contre le Bénin est due à un manque d’efficacité au point. Je prends d’ailleurs mes responsabilités, j’ai manqué deux ou trois boules dans cette partie qui étaient capitales. Je ne cherche aucune excuse, je pense que tout le monde a constaté que les terrains étaient très difficiles. En ce qui me concerne, j’estime voir fait un bon championnat du monde dans ces conditions. C’est en tout cas ce que m’ont fait savoir les membres du staff et de la fédération. Nous avons eu un très grand Philippe Suchaud au tir je veux le dire. Dans des terrains qui ne pardonnaient vraiment rien, il a maintenu un niveau impressionnant jusqu’au bout. Mais notre rendement d’ensemble ne nous a pas permis de gagner cette partie. Philippe et Dylan ne sont pas habitués à avoir un rôle si important au point. Le contexte a fait qu’il a fallu beaucoup pointer, avec une marge d’erreur très faible. Il ne faut pas porter des jugements hâtifs sur les joueurs, ce que Philippe et Dylan sont capables de faire au tir est incroyable, on ne peut pas leur demander d’avoir le même talent à l’appoint. Sinon on ne perdrait jamais aucune partie, et il n’y aurait plus d’intérêt à suivre la Pétanque.

J’ai pris le temps d’observer l’équipe de Madagascar, je les félicite pour leur titre mais ils ont été autant en difficulté que nous à l’appoint. Ils ont obtenu le sacre dans la douleur. Je viens de le rappeler c’est la règle du sport. Il faut savoir accepter cela et ce sont des occasions de se remettre en question.

Enfin pour dire un mot de l’ambiance, je souhaite préciser que je trouve tout à fait normal que le public malgache ait poussé son équipe comme il l’a fait. Je ne pense pas qu’ils aient franchi la ligne blanche. Il y a quatre ans à Marseille, nous étions bien contents d’avoir tout le public avec nous. La Pétanque est très importante pour eux aussi, la France n’est pas seule au monde. Le sport est fait pour enflammer le public, pour donner des émotions. Et je crois qu’il y en a eu beaucoup là-bas. Nous avons connu la joie de gagner à domicile par le passé, sachons avoir un regard fairplay lorsque c’est au tour des autres » tient à souligner Henri Lacroix.

Jean-Yves Peronnet, Directeur Technique National :

« Les résultats des équipes de France sont remarquables en cette saison 2016 avec 7 médailles d’Or, 2 médaille de Bronze, 1 médaille d'argent et seulement deux épreuves sans médaille. La saison aurait pu être parfaite si l'on avait pu conserver nos titres à Madagascar en Seniors Hommes, mais nous n'avons pas réuni touts les paramètres pour pouvoir nous imposer là-bas.

Les jeunes ont confirmé la domination sur l’Europe en conservant les deux titres acquis à Bassens en 2014 avec comme fer de lance un efficace Tyson Molinas. Pour les espoirs, la grande satisfaction est venue des masculins qui avait échoué la saison précédente, ce qui ne leur donnait pas la position de favoris face aux Italiens avec Diego Rizzi et aux Belges avec Logan Baton. Les féminines espoirs ont confirmé leur domination sans trembler. L’autre satisfaction, pleine d’espoir, est la victoire des féminines à Bratislava contre les Espagnoles, championnes du Monde en titre, que nous avions déjà battu à 3 reprises au cours de la saison (PPF, Palavas, Coupe des Confédération). En effet après deux échecs aux Championnats d’Europe en 2014 et aux Championnats du Monde en 2015, cette victoire vient récompenser un fort investissement de tout le monde auprès de ce collectif. Ce qui donne de l’énergie et de la confiance pour la préparation des prochains championnats du Monde en 2017 qui sera l’objectif majeur et prioritaire pour la DTN avec deux équipes de France ».

Commentaires

MUTATIONS - TRANSFERTS 2018

 

MUTATIONS - TRANSFERTS 2018

 

Comme tous les ans, de nombreux joueurs changent de club pour la nouvelle saison. Découvrez quelques annonces officielles:

Arrivées:

 

Hommes:

 

 

Femmes:

 

 

Vétérans: (60ans et +...)

 

 

BIENVENUE SUR LE SITE DE L' ALPP